A la rencontre de Donaldson Nukunu Sackey, le footballeur togolais qui a créé sa cryptomonnaie

(Togo First) – Après un investissement massif de 1,5 milliard de dollars d’Elon Musk, PDG de Tesla dans Bitcoin, le prix de cette monnaie virtuelle a récemment bondi à plus de 50000 dollars. Le contexte international semble favorable pour Togo First pour braquer les projecteurs sur Donaldson Sackey, footballeur international togolais, homme d’affaires, la trentaine, styliste et architecte, qui a récemment créé sa propre monnaie électronique.

Pourquoi avez-vous lancé votre propre crypto-monnaie? Quels sont les problèmes entourant les crypto-monnaies dans un contexte où la plupart des banques centrales, notamment africaines, hésitent à le faire?

Crypto-monnaies, menaces ou sauveurs de l’Afrique? Quelle est l’opinion du jeune entrepreneur à ce sujet?

Togo d’abord: qui est Donaldson Nukunu Sackey?

Donaldson Nukunu Sackey: Donaldson Nukunu Sackey est un entrepreneur qui possède plusieurs entreprises en Europe et en Afrique. Il est le PDG de Timeless Capital Technology.

Il était également un joueur de football professionnel et international du Togo. Grâce à son travail, il est apparu deux fois dans le magazine Forbes et une fois dans Forbes 30 Under 30.

Togo First: Vous étiez footballeur, international togolais. Comment avez-vous arrêté d’être un joueur de football et devenir un créateur de monnaie électronique? Qu’est-ce qui explique cette évolution de l’entrepreneuriat fintech? Qu’est-il arrivé M. Donaldson Nukunu Sackey.

DNS: Je pense que nous avons beaucoup appris en cours de route, ce qui peut être important pour nous plus tard. J’ai toujours été intéressé par la technologie. Mon père, qui était informaticien à l’époque, m’a beaucoup influencé. Alors, à 12 ans, j’ai commencé à réparer les ordinateurs de mes camarades de classe pendant mon temps libre. Plus tard, je suis allé dans une école de commerce et, parallèlement à ma carrière de footballeur, j’ai commencé des études d’informatique à l’Université des Sciences Appliquées. Je pense que nous apprenons beaucoup dans notre vie et le moment est venu de l’appliquer. Pour moi, créer une crypto-monnaie exclusive au Togo est un service pour le pays.

TF: En septembre dernier, vous avez lancé votre propre crypto-monnaie, la Timeless Capital Coin. Quelle est la particularité de cette nouvelle monnaie électronique?

DNS: The Timeless Capital Coin est une crypto-monnaie alimentée par un écosystème d’outils et de services basés sur Blockchain, conçue pour les entrepreneurs des économies émergentes en Afrique et au-delà. Il permet aux entrepreneurs de convertir leurs pièces fiat en crypto-monnaies. Cela pourrait être le sauveur de l’Afrique à bien des égards; il aidera ses États à surmonter les principaux obstacles à son émergence, notamment une inflation élevée, une mauvaise gestion des fonds et la corruption.

La particularité de Timeless Capital est qu’il y aura une banque de crypto-monnaie physique à l’avenir, de sorte que les clients pourront convertir leur crypto-monnaie en monnaie fiduciaire ou l’acheter auprès de Timeless Capital Cryptocurrency Bank. Notre devise sera associée à diverses entreprises et sera également établie comme moyen de paiement.

Nous examinerons également les aspects sociaux, en particulier au Togo, à travers la création d’écoles et de programmes technologiques blockchain.

TF: Quelle est la valeur de Timeless Capital Coin sur le marché de la crypto-monnaie aujourd’hui?

DNS: La Timeless Capital Coin vaut actuellement 0,10 $ en bourse, mais nous travaillons pour l’amener à au moins 1 $ dans les deux prochaines années.Bien sûr, on ne sait jamais, il peut dépasser nos attentes.

TF: Avec Timeless Capital Coin, vous pouvez faire du «rêve africain» une réalité. Comment cette monnaie basée sur la Blockchain pourrait-elle aider les jeunes entrepreneurs africains, en particulier togolais, pour qui l’accès au financement est un carrefour?

DNS: L’Afrique, qui compte l’une des plus importantes populations au monde, peine toujours à exploiter son économie numérique. Il ne fait aucun doute que le potentiel est énorme, car plus de la moitié de la population a moins de 25 ans. Notre objectif est de former ces jeunes à la crypto-monnaie et de leur donner l’opportunité de découvrir le monde qui les entoure.

De nombreuses personnes en Afrique utilisent plus d’un téléphone et n’ont pas vraiment de compte bancaire, alors pourquoi ne pas utiliser cette fonctionnalité pour créer une plateforme avec un système bancaire pour eux? Cela permettra aux entrepreneurs en Afrique, ainsi qu’à ceux du Togo, de profiter de leur économie numérique.

TF: En parlant de votre crypto-monnaie, vous dites qu’elle «pourrait être le sauveur de l’Afrique à bien des égards», aidant le continent à surmonter les obstacles majeurs, la mauvaise gestion des fonds publics et la corruption. Comment pouvons-nous gérer ces vieux problèmes d’argent?

DNS: si nous parlons d’un système Blockchain, ce n’est pas seulement de la crypto-monnaie, c’est plus la technologie derrière. La technologie blockchain peut permettre aux personnes qui ne sont pas connectées aux services bancaires d’accéder à des ressources qui peuvent leur être inaccessibles.

Par exemple, les gens auraient accès à de nouvelles façons d’économiser de l’argent, de payer leurs factures et autres via des applications décentralisées basées sur la Blockchain, de demander des prêts, de vendre leurs propres produits et services et de créer leurs propres ressources pour combler d’autres niches dans leur société.

TF: La montée en puissance des crypto-monnaies ces dernières années soulève des questions sur la cybercriminalité. Au Togo, par exemple, plusieurs réseaux ont été démantelés. Comment se protéger contre les systèmes de fraude aujourd’hui?

DNS: Timeless Capital met beaucoup l’accent sur l’enseignement des technologies Blockchain. Nous formerons les gens à mieux reconnaître les escroqueries. Ces choses se produisent par manque de connaissances sur la crypto-monnaie. Nous ne pouvons pas blâmer les crypto-monnaies ici, car les escroqueries se produisent partout.

TF: Comment voyez-vous le marché de la crypto-monnaie et de la blockchain en Afrique dans les années à venir?

DNS: les crypto-monnaies existent depuis plus d’une décennie, mais qu’est-ce qui motive vraiment la crypto-renaissance de l’Afrique aujourd’hui? Cela a à voir avec plusieurs facteurs, tels que la capacité des Africains, en matière de financement, à mettre en œuvre les changements technologiques modernes. En Afrique, le secteur des technologies de pointe s’est développé, et cela est particulièrement vrai dans les pays subsahariens. L’Afrique sera l’un des continents les plus puissants en matière de crypto-monnaie, car elle représente un sentiment d’indépendance pour beaucoup.

Étant du Togo, je vois beaucoup de potentiel pour ce pays, car il n’est pas encore si répandu en Afrique de l’Ouest. Si nous regardons les sociétés d’argent mobile comme M-Pesa, qui est active depuis 2007 et contrôle désormais le marché de l’argent mobile, je pense que nous devrions toujours être ouverts aux innovations lorsqu’elles sont lancées et ne pas retarder.

La technologie blockchain ou crypto-monnaie est l’avenir de l’Afrique et facilite ou améliore l’infrastructure numérique. Voulons-nous encore attendre son implantation en Europe, en Amérique, en Asie avant de se lancer?

A la rencontre de Donaldson Nukunu Sackey, le footballeur togolais qui a créé sa cryptomonnaie
4.9 (98%) 32 votes