Bitcoin : le verrou du fonds indiciel indexé sur la cryptomonnaie va sauter aux Etats-Unis

Bitcoin : le verrou du fonds indiciel indexé sur la cryptomonnaie va sauter aux Etats-Unis

Malgré l’interdiction de la Chine d’échanger ou de produire les jetons du bitcoin – alors que l’Empire du Milieu comptait pas moins des deux-tiers de sa fabrication en 2019 – la doyenne des cryptomonnaies résiste. Elle fait même mieux que cela. Le bitcoin flirte lundi 18 octobre avec son record atteint en avril 2021, en pleine crise sanitaire et de confiance vis-à-vis des marchés traditionnels secoués par les effets du Covid. Six mois plus tard, proche des 64.800 dollars (à plus de 62.000 dollars lundi), le cours de l’actif numérique est dopé par le lancement du premier fonds indiciel (ETF) adossé à des contrats à terme sur le bitcoin, et adoubé par la SEC (Security and Exchange Commission), selon les informations de l’agence Bloomberg.

Alors que le bitcoin, qui s’échange de manière décentralisée grâce à la blockchain via des plateformes en ligne, n’est pour l’instant régi pas aucune règles de la finance traditionnelle, l’approbation de la SEC est donc une validation notoire de l’actif aux yeux des investisseurs, notamment institutionnels. D’autant que depuis 2013, la SEC a toujours refusé les multiples dossiers de création de ces fonds cotés en Bourse qui répliquent le cours de cet actif créé au lendemain de la crise financière de 2008. En 2017, la Bourse de Chicago (CBOE et le CME Chicago Mercantile Exchange) s’était aussi ouverte à la cotation de contrats à terme sur le bitcoin – avant de finalement reculer deux ans plus tard.

Dirigée par Gary Gensler, un fin connaisseur des cryptomonnaies qui temporise face à des élus prônant plus de régulation, la SEC a ainsi publié vendredi le prospectus d’enregistrement du fonds « ProSharesBitcoin Strategy ETF ». Sauf objection de dernière minute, la cotation de ce nouveau fonds pourrait débuter mardi.

Ses produits indiciels négociés en Bourse visent à refléter la performance d’un indice directement lié au prix du bitcoin, ou de l’autre cryptomonnaie leader l’ethereum.

Aussi, les règles en vigueur aux Etats-Unis en matière d’ETF n’obligent pas la SEC à donner un feu vert formel à un nouveau fonds, tout lancement devenant possible en l’absence d’objection du gendarme de Wall Street dans un délai de 75 jours.

En pleine inflation, le marché américain est porteur

En pleine inflation, le marché américain est porteur

Surtout, aux Etats-Unis, les investisseurs voient un marché porteur. D’abord, la possession de bitcoin, chez les détenteurs de cryptomonnaies, y est particulièrement bien représentée. La première des cryptomonnaies, dont la valorisation a atteint jusqu’à 1 trillion de dollars, est détenue par 81% parmi les aficionados de cryptomonnaies, selon un sondage réalisé en mars 2021 par TradingPlatforms.com.

En plus de cette notoriété grandissante, la Chine a ouvert un boulevard aux Etats-Unis en intensifiant sa lutte aussi bien contre les transactions en bitcoins que contre leur fabrication dans des fermes numériques grâce à la résolution d’équations complexes par des milliers d’ordinateurs (le minage).

« Quand vous vous apprêtez à investir à long terme dans un pays et à y accumuler des richesses, vous voulez être certain que tout ne sera pas volé par l’Etat », explique David Yermack, expert en cryptomonnaies à l’université de New York cité par l’AFP.

Ensuite, et à contrario, la confiance dans l’économie réelle se fragilise. L’inflation aux Etats-Unis s’est établie à 5,4% sur un an en septembre, les prix augmentant de 0,4% sur un mois, un peu plus que ce que les analystes anticipaient (+0,3%).

Dès lors, pour éviter les déséquilibres monétaires, la Banque centrale a publié le compte-rendu (les « minutes ») de sa dernière réunion, qui montre qu’elle est prête à diminuer ses achats d’actifs à la mi-novembre ou mi-décembre.

Dans ce contexte, le cours du bitcoin s’est ainsi envolé de 40% sur un mois.

Les fonds indiciels en Europe

Les fonds indiciels en Europe

L’Europe a aussi commencé à voir apparaître ces nouveaux fonds. Les quatre premiers émetteurs de ces fonds cryptos indiciels sur Euronext sont ainsi ETC Group, VanEck, 21Shares et WisdomTree. Ces actifs s’appuie sur des ETF (Exchange Traded Funds), ou fonds indiciels, qui dupliquent de façon passive un indice, et des ETN (Exchange traded note), un titre de dette qui réplique la performance d’un indice sous-jacent.

De même, l’été dernier, l’Autorité française des marchés financiers (AMF) approuvait en août un fonds indiciel ETF lié au bitcoin lancé par le gestionnaire Melanion Capital.

Suivez La Tribune
Partageons les informations économiques, recevez nos newsletters

Bitcoin : le verrou du fonds indiciel indexé sur la cryptomonnaie va sauter aux Etats-Unis
4.9 (98%) 32 votes