Cryptomonnaies : l’Afrique considérée comme le prochain marché frontière

Cryptomonnaies : l'Afrique considérée comme le prochain marché frontière

Un « Monthly Insight » par Concerto

L’#Afrique est considérée par beaucoup comme le prochain marché frontière pour les #cryptomonnaies mais quelle est la situation précisément ?

L’#Afrique est considérée par beaucoup comme le prochain marché frontière pour les #cryptomonnaies mais quelle est la situation précisément ?

Le Kenya, le Nigéria, l’Afrique du Sud et la Tanzanie comptent parmi les pays où les taux d’adoption sont les plus élevés au monde selon le Global Crypto Adoption Index. Dans la majorité des pays du continent, il y a une absence de réglementation sur les crypto-actifs et les activités connexes. Jusqu’ici, rares sont les gouvernements qui ont formulé une position politique, juridique et réglementaire officielle sur ces questions. En même temps, nombre d’entre eux ont commencé à introduire leurs propres monnaies numériques de banque centrale (CBDC). C’est le cas du #Nigéria avec le e-Naira et du #Ghana avec le e-Cedi, tandis que d’autres pays comme #Madagascar ou la #Tunisie ont lancé des études à ce sujet. Alors que le marché africain des crypto-monnaies se développe rapidement, leur usage se politise également. Depuis quelques années, les organisation de la société civile, les partis d’opposition et les associations de jeunes ont de plus en plus recours aux crypto-monnaies pour financer leurs activités. Au Nigeria, #EndSARS, le mouvement de protestation contre les violences policières a été en partie financé par des bitcoins.

En mai 2021, les membres fondateurs du mouvement #FixTheCountry au Ghana – un mouvement de protestation mené par des jeunes et initié sur Twitter – ont mis en place un système de dons par crypto-monnaies pour financer leurs activités. Dans un contexte de tensions sociales accrues en raison des difficultés économiques causées par la COVID-19 et de défiance croissante à l’égard des banques centrales, les discussions sur la place et la légitimité des crypto-monnaies vont occuper une place importante dans le débat public.

Ces discussions, souvent influencées par le calendrier électoral, pourraient conduire les gouvernements africains à adopter des réglementations plus strictes sur le sujet.                                   Si vous êtes intéressés par des #recherches et #analyses sur la #fintech en #Afrique, contactez Concerto !

Cryptomonnaies : l’Afrique considérée comme le prochain marché frontière
4.9 (98%) 32 votes