Folie du bitcoin : qui sont les acheteurs et pourquoi investissent-ils ?

Folie du bitcoin : qui sont les acheteurs et pourquoi investissent-ils ?

Une fois de plus, le bitcoin a plongé les marchés financiers dans la panique. La crypto-monnaie la plus célèbre bat record après record et, dimanche, elle valait 57000 dollars, six fois plus qu’il y a un an. Environ 18 millions de bitcoins en circulation sont désormais évalués, au total, à 1000 milliards de dollars. Déclenché, entre autres, par Elon Musk et sa société Tesla qui ont beaucoup investi dans la crypto-monnaie, le marché s’est envolé et a attiré un nombre croissant d’amateurs. «Mesdames et messieurs de tous» qui voient le bitcoin comme un investissement potentiellement très rentable.

Origines mystérieuses et protocole révolutionnaire

Origines mystérieuses et protocole révolutionnaire

L’engouement actuel pour le bitcoin, qui doit se souvenir, à plus grande échelle, de la première explosion de 2017, est un symbole de la crédibilité que cette crypto-monnaie a acquise, que les marchés financiers méprisent depuis longtemps. Il faut dire que cette monnaie virtuelle a traîné la réputation de Brimstone au fil des années associée, notamment, à la légende entourant sa création. En effet, personne ne sait qui a inventé le bitcoin. Cette écriture est attribuée à un Japonais, Satoshi Nakamoto, qui l’aurait créée en 2009. Mais personne n’a jamais retrouvé la trace de cette personne ou du groupe derrière elle.

D’autre part, le bitcoin a toujours eu des spécialistes intéressés par la blockchain, un protocole technique très sophistiqué qui la prend en charge. Chaque unité est fabriquée par un ordinateur qui fonctionne 24 heures sur 24, résolvant des équations. Le processus de création, minier, est très énergivore. On estime que les transactions Bitcoin consomment plus d’énergie que des pays comme les Pays-Bas ou l’Argentine. Du côté des investisseurs, il est également très fermé: vous ne pouvez acheter du bitcoin que sur une plateforme spéciale et le prix ne fluctue que selon la loi de l’offre et de la demande.

Parfois de très jeunes investisseurs

Avec les investissements des grandes banques et des entreprises et le lobbying intensif d’Elon Musk, le bitcoin semble maintenant beaucoup plus «propre» que par le passé. En conséquence, il attire beaucoup d’amateurs et de curieux. Les gens ne sont pas toujours habitués à parier sur les marchés financiers mais sont attirés par l’explosion et la liberté qui entourent la crypto-monnaie. « Plus le bitcoin augmente, plus nous avons de nouveaux acheteurs », a déclaré Manuel Valente, directeur de l’analyse et de la recherche chez Coinhouse, l’un des principaux échanges de crypto-monnaie en France, à Europe 1.

Ces nouveaux venus sur le marché du bitcoin étaient pour la plupart des jeunes qui y voyaient une alternative à la banque traditionnelle et au Livret A, comme Vincent, un étudiant en informatique. « Je m’intéressais au bitcoin sur les réseaux sociaux il y a six mois et j’ai commencé en novembre. J’ai commencé à investir avec 800 euros et, depuis, je mets 100 à 180 euros par mois », a déclaré le jeune homme de 18 ans à Europe 1.  » Quand je fais un peu de travail, je mets 30% de côté, la même chose quand je gagne de l’argent à Noël. Je possède du bitcoin et d’autres crypto-monnaies comme Ethereum et XRP. « 

Un investissement financier comme les autres

Un investissement financier comme les autres

« Nous avons vu venir beaucoup de moins de 20 ans mais nous avons aussi des retraités », a déclaré Manuel Valente. En fait, investir dans le bitcoin est devenu très simple et très accessible. Pas besoin d’être un geek, un simple téléphone portable et une application suffisent. «Qu’ils soient jeunes ou vieux, ce que tous ces nouveaux acheteurs ont, c’est qu’ils sont majoritairement des hommes», explique Manuel Valente.

Bien que tout le monde ne veuille pas devenir millionnaire, les nouveaux passionnés de bitcoin sont toujours à la recherche d’investissements rentables. «95% des personnes qui utilisent notre plateforme achètent de la crypto-monnaie dans le but d’investir et de constituer une épargne», souligne Manuel Valente. Chez Coinhouse, le montant minimum de la transaction est de 50 euros (soit un millième de bitcoin). Par conséquent, la plupart des investisseurs s’en tiennent à des montants modestes qui, logiquement, ne génèrent pas de gros rendements. Vincent, notre étudiant en informatique, a gagné environ 100 euros en quatre mois.

Bitcoin, un investissement chronophage

Bitcoin, un investissement chronophage

Par conséquent, en 2021, nous achetons du bitcoin parce que nous allons ouvrir la LED. Un investissement qui reste à surveiller est comme du lait sur un feu pour rester rentable. «Je me suis mis en place comme une routine. Chaque matin, je lis des nouvelles sur les crypto-monnaies pendant une heure. Je regarde régulièrement les prix pour voir comment ils évoluent. Et puis j’échange de bonnes affaires avec d’autres investisseurs. Sur un forum spécial. Au total, je Je dois y passer près de trois heures par jour », a déclaré Vincent.

Investir dans Bitcoin peut prendre un certain temps. Car si vous avez volé pendant plusieurs semaines, cela peut baisser très rapidement, comme en 2018: en un an, la valeur a été divisée par cinq. Sur les marchés financiers, il est d’usage de dire que les arbres ne montent jamais vers le ciel. Mais personne ne sait où se trouve le ciel aujourd’hui. Cette incertitude signifie que même avec plus de 50000 dollars par bitcoin, il n’est pas forcément trop tard pour investir. « Il y avait une très forte volatilité, il faut être très prudent », rappelle l’économiste Christopher Dembik.

Avec Bitcoin, vous devez connaître les raisons de garder

Avec Bitcoin, vous devez connaître les raisons de garder

« Nous recommandons fortement aux gens d’adopter une approche à moyen ou long terme. Il ne faut pas être constamment attentif au prix et paniquer quand il y a une forte baisse. A long terme, les crypto-monnaies deviennent rentables », soutient Manuel Valente. Dans un effort pour calmer ce marché plutôt insensé, Coinhouse propose un service client qui imite les banques traditionnelles, par exemple la possibilité de parler à des conseillers par téléphone pour gérer leur portefeuille.

Autre raison de conserver vos bitcoins pendant un certain temps: c’est un atout peu utilisé. La promesse initiale de pouvoir acheter des bitcoins peine à se concrétiser. Sur Internet, vous pouvez l’utiliser avec PayPal, mais c’est à peu près tout. Plusieurs entreprises, telles que Uber, Tesla et Visa, envisagent de l’intégrer prochainement dans leurs méthodes de paiement. Quant aux magasins physiques, en France, il y en a très peu ici et là qui acceptent la crypto-monnaie.

Folie du bitcoin : qui sont les acheteurs et pourquoi investissent-ils ?
4.9 (98%) 32 votes