Le bitcoin bat tous ses records

La crypto-monnaie décentralisée commence à prospérer en 2021, avec une valeur atteignant 34 000 dollars dimanche, en hausse de 300% en 2019. Dans quelle mesure le bitcoin, né en 2008 et longtemps considéré comme sulfureux, va grimper?

L’année 2021 est bien lancée pour le bitcoin, qui a dépassé les 34 000 dollars (27 645 euros) dimanche 3 janvier, poursuivant le «rallye record» enregistré en 2019, note le Financial Times. La valeur de la crypto-monnaie la plus célèbre a grimpé de plus de 300% l’année dernière. Bien que « les échanges sur les principaux marchés financiers n’aient pas encore commencé en 2021, le bitcoin a repris sa progression stagnante, progressant de plus de 10% dans les premiers jours de janvier ».

Blocs, mineurs et réputation de soufre

La crypto-monnaie née en 2008 a été lancée en ligne de manière décentralisée et anonyme. Sa réputation sulfureuse repose sur une technologie qui s’affranchit des banques centrales: grâce à la blockchain, des tiers numériques de confiance enregistrent les transactions bloc par bloc à l’aide de millions d’ordinateurs appelés «mineurs», chargés de vérifier en permanence l’exactitude des blocs.

Les fluctuations du Bitcoin sont fréquentes depuis sa création. Pourtant, admet Marcus Swanepoel, directeur général de la plateforme de crypto-monnaie de Londres Luno:

Même les fans de Bitcoin les plus optimistes n’auraient pas pu prédire une telle ascension fulgurante en si peu de temps. « 

Jusqu’où le bitcoin va-t-il grimper? Les experts se souviennent de l’effondrement de la monnaie virtuelle il y a trois ans, qui faisait suite à un marché haussier, se souvient chaque jour l’homme d’affaires britannique. En novembre, l’économiste Nouriel Roubini évoquait, dans un précédent, « un pur actif spéculatif et une bulle sans valeur fondamentale ».

Notoriété et réputation

Notoriété et réputation

Il y a cependant quelque chose de nouveau dans cette affaire. Le marché de la crypto-monnaie, jusqu’à présent volatil et sujet aux cas de blanchiment d’argent et de pillage, intéresse de plus en plus les grandes entreprises et organisations. Marc Bernegger, courtier chez Crypto Finance, spécialiste de la gestion d’actifs numériques, voit «une énorme demande des investisseurs professionnels et non spéculatifs».

Bitcoin gagne en renommée et en réputation. Elle a donc faussé des parts de marché dans le système financier international traditionnel, notamment grâce à la décision de PayPal en octobre de permettre «à ses clients américains de conserver des bitcoins dans leur portefeuille numérique».

En décembre, Coinbase, la plus grande plateforme américaine d’achat et de vente de crypto-monnaie, a déposé son dépôt en bourse auprès de la SEC, l’autorité américaine des marchés financiers.

Enfin, la standardisation des crypto-monnaies nécessite également la plus grande attention portée par les autorités de régulation à ces systèmes financiers peer-to-peer, à en juger au quotidien.

Fondé en 1888 sous le nom de London Financial Guide, un journal de quatre pages destiné aux «investisseurs honnêtes et courtiers respectables», le Financial Times est aujourd’hui un journal financier et commercial quotidien

Le bitcoin bat tous ses records
4.9 (98%) 32 votes