L’inventeur du Plexcoin veut que sa défense soit payée par l’État

L'inventeur du Plexcoin veut que sa défense soit payée par l'État

En plus de se défendre contre l’Autorité des marchés financiers, l’inventeur de la crypto-monnaie Dominic Lacroix a récemment été condamné à verser plus d’un million de dollars à deux prêteurs qu’il avait cessé de payer depuis 2017.

Plus de trois ans après avoir fait l’objet d’une ordonnance de gel de l’Autorité, Dominic Lacroix fait maintenant face à trois chefs d’infractions à la Loi sur les valeurs mobilières, à savoir d’avoir procédé à des investissements sans avoir de contrat d’investissement.

En prévision de cette affaire, l’homme d’affaires sans le sou demande que ses frais juridiques soient payés par l’État dans le cadre d’une pétition Rowbotham.

Depuis 2017, les avoirs de celui qui a créé une crypto-monnaie censée concurrencer Bitcoin font l’objet de débats.

Dominic Lacroix avait vendu Plexcoin à environ 7000 investisseurs, ce qui lui a permis d’encaisser jusqu’à 15 millions de dollars.

Lacroix dit qu’il vit de l’UCP depuis mars dernier, mais qu’il vit toujours dans sa luxueuse maison de Charlesbourg, évaluée à 2,5 millions de dollars.

Accusé d’outrage au tribunal pour ne pas avoir réédité un compte comme demandé, il a fléchi cet été après trois semaines de détention, acceptant enfin d’établir un bilan précis de son patrimoine.

De plus, Dominic Lacroix s’est vu ordonner plus tôt cette année de rembourser deux prêteurs pour une somme de 1 050 000 $.

En juin 2017, il a emprunté 424000 $ à un taux d’intérêt de 42,5%, mais a cessé de payer des intérêts à un coût mensuel d’environ 7520 $ un an plus tard.

Un jugement s’est prononcé en faveur des prêteurs, alors Dominic Lacroix leur doit un peu plus d’un million de dollars. Une hypothèque légale a donc été prise sur sa luxueuse maison de Charlesbourg afin que les prêteurs puissent récupérer leur argent.

Il est à noter, cependant, que l’Agence du revenu du Canada et le prêteur hypothécaire Lacroix ont également des visions sur la résidence afin de récupérer les sommes dues.

Les débats autour de la pétition Rowbotham se poursuivent cette semaine.

L’inventeur du Plexcoin veut que sa défense soit payée par l’État
4.9 (98%) 32 votes