MicroStrategy Makes MAXI-PROFITS on Bitcoin

MicroStrategy Makes MAXI-PROFITS on Bitcoin

Le PDG de cette société de logiciel a osé un pari fou: investir une grande partie de la trésorerie dans des bitcoins. Avec un certain succès.

Mars 2020. La Pandémie du Covid-19 est en train de porter un coup d’arrêt à l’activité économique de nombreuses entreprises. Michael Saylor, le PDG de MicroStrategy (MSTR), est soucieux car la société d’informatique décisionnelle qu’il a créée en 1989 était déjà en perte de dynamisme avant que la pandémie n’éclate. Une bonne nouvelle tout de même. Grâce à une gestion prudente des coûts, la société d’informatique cotée au Nasdaq a réussi à constituer un bas de laine conséquent avec une trésorerie proche de 500 millions de dollars à fin 2019. Mais pour Michael Saylor, pas question d’utiliser ces liquidités pour racheter des compétiteurs ou réinvestir davantage dans des activités de recherche & développement. Le PDG ne voit que deux utilisations possibles de ce cash : le rachat d’actions et l’investissement dans différents types d’actifs afin de générer des rendements supérieurs au cash (qui ne rapporte déjà plus rien). Mais concernant la stratégie d’investissement du cash, le PDG se pose beaucoup de questions. Pour lui, la politique ultra-expansive des banques centrales crée de nouveaux risques pour les marchés financiers et pourrait à terme créer une forte inflation, ce qui aura un impact sur les rendements réels des placements. Michael Saylor décide alors de se plonger dans l’étude des cryptomonnaies. Et il y voit la lumière! C’est décidé, MicroStrategy va investir une partie de ses liquidités dans le Bitcoin!

Début août 2020, Michael Saylor anime la conférence téléphonique sur la publication des chiffres trimestriels de MicroStrategy. Il présente aux analystes sa stratégie de réinvestissement des liquidités, c’est-à-dire le rachat d’actions mais aussi la constitution d’un portefeuille multi-classes d’actifs qui inclura à terme des investissements alternatifs y compris des cryptomonnaies. Personne ne prête trop d’attention à ce dernier point. Sauf que quelques jours plus tard, le trésorier de MicroStrategy décide d’acheter ses premiers bitcoins, soit 21,454 bitcoins pour être précis. Il s’agit d’un investissement de 250 millions de dollar avec un prix d’achat moyen légèrement supérieur à 11,000 dollars. Ce n’est que le début d’une longue lune de miel entre la société de logiciel et la cryptomonnaie. Avec l’annonce par Paypal et Square de permettre à leurs clients de traiter en Bitcoin sur leurs plateformes et l’intention avouée de plusieurs grands institutionnels d’investir dans la cryptomonnaie, la conviction de Michael Saylor ne fait que se renforcer. Il décide même de recourir à l’émission d’une obligation convertible afin de financer des achats supplémentaires de Bitcoin. Et lorsque le Bitcoin corrige de près de 25% fin janvier 2021, le PDG de MicroStrategy n’hésite pas à renforcer encore davantage les positions.   

Aujourd’hui, MicroStrategy détient sur son bilan quelques 71,079 bitcoins à un prix d’achat moyen de $16,109, soit une valeur totale de marché de 2,6 milliards de dollars. Cela représente près de 40% de la capitalisation boursière de MicroStrategy. Quant au cours de l’action, il s’est envolé. Depuis l’annonce du «pari bitcoin» en août 2021, le titre s’est apprécié d’environ 400%, une progression exponentielle qui n’a évidemment rien à voir avec les résultats opérationnels du groupe. Car entre temps, le titre MicroStrategy est devenu ce que l’on appelle un «proxy» sur le bitcoin. En effet, de nombreux investisseurs institutionnels ou privés ont une vue positive sur le Bitcoin (ou d’autres cryptomonnaies). Mais ils ne veulent ou ne peuvent acheter du bitcoin en direct. De ce fait, l’achat d’une action cotée avec une forte corrélation au Bitcoin est un des seuls moyens de résoudre cette problématique. C’est ainsi que la banque d’investissement Morgan Stanley détient désormais 10% du capital de MicroStrategy.       

Graphique: Cours de l’action MicroStrategy au cours des 12 derniers mois  

Cette histoire à succès fait d’ailleurs des émules. Plusieurs sociétés envisagent désormais d’allouer une partie de leurs liquidités au Bitcoin. D’autres sociétés (cotées en bourse) vont même plus loin : pourquoi pas transformer leur modèle d’affaires de manière similaire à ce qu’a entrepris MicroStrategy, c’est-à-dire devenir un «pool» d’investissement bitcoin côté en bourse. Un mimétisme que Michael Saylor est d’ailleurs prêt à soutenir lui-même. En effet, le PDG organise des conférences ouvertes à ceux qui voudraient investir une partie de leurs liquidités dans les bitcoins. Lors de ces séminaires, Michael Saylor explique en détail comment procéder aux achats ou encore les méthodes comptables. Si des sociétés venaient à créer ces pools d’investissement, on peut tout à fait imaginer le type de cercle vertueux que cela pourrait engendrer pour le bitcoin : plus des sociétés se transforment en «proxy» de bitcoin, plus elles reçoivent d’intérêt de la part de spéculateurs ce qui entraine une hausse de la demande de bitcoin et donc la hausse de son prix, incitant davantage de sociétés à suivre ce modèle, etc.   

Sans miser sur ce scénario extrême, on peut par contre penser que d’autres sociétés cotées ont déjà ou sont en train d’étudier la possibilité d’investir une partie de leurs liquidités dans le bitcoin. Le gérant d’actif Ark Invest a ainsi modélisé la hausse du prix de bitcoin suivant le pourcentage moyen investi dans la cryptomonnaie par les sociétés du S&P 500. Si ce pourcentage moyen représentait ne serait-ce que 1% des liquidités au bilan, la hausse du prix serait d’environ $50,000. Une allocation moyenne de 10% entrainerait quant à elle une hausse du prix de plus de $400,000…Et il ne s’agit là que des sociétés du S&P 500.

Nous devrions bientôt en savoir davantage concernant l’éventualité pour les grandes sociétés d’investir les trillions de cash disponibles dans le bitcoin. En effet, les derniers tweets d’un certain Elon Musk semblent valider la thèse étayée par certains : le patron de Tesla serait plus ou moins lourdement investi dans le Bitcoin, à titre personnel et/ou via sa société…

Graphique: Hausse hypothétique du prix du Bitcoin en fonction du pourcentage des liquidités disponibles allouées par les entreprises du S&P 500

MicroStrategy Makes MAXI-PROFITS on Bitcoin
4.9 (98%) 32 votes