Nigeria : la Banque centrale interdit les comptes de cryptomonnaies

Nigeria : la Banque centrale interdit les comptes de cryptomonnaies

La Banque centrale du Nigeria (CBN) a demandé vendredi aux banques de clôturer des comptes utilisant des crypto-monnaies, rappelant qu’elles ne sont pas autorisées dans le pays où leurs utilisateurs sont parmi les plus nombreux au monde.

Dans une note publiée sur son site Internet, la CBN « rappelle aux institutions financières que l’utilisation des crypto-monnaies ou la facilitation des paiements les impliquant est interdite » au Nigéria et leur demande « d’identifier les personnes ou entités utilisant des crypto-monnaies » pour « fermer immédiatement leurs comptes ». Les violations de cette directive « entraîneront des sanctions sévères », a ajouté la CBN.

En 2017, le Nigéria affirmait que les monnaies virtuelles n’étaient pas légales dans le pays, mais cette annonce n’a pas empêché certains de ses habitants d’investir massivement dans ces monnaies, ce qui était jusqu’à présent toléré. Ce pays compte l’un des plus grands nombres d’utilisateurs de crypto-monnaie au monde, selon la société Chainalysis.

Avec la crise économique déclenchée par la baisse des prix du pétrole en 2016, puis exacerbée par la pandémie de coronavirus, de nombreux Nigérians voient le bitcoin comme une monnaie refuge. La jeunesse du pays le plus peuplé d’Afrique est également connue pour son dynamisme, notamment dans le secteur des nouvelles technologies, et ces dernières années de nombreuses start-up ont vu le jour utilisant ces monnaies.

En octobre dernier, les crypto-monnaies ont également été utilisées pour collecter des fonds pour soutenir le mouvement de protestation des jeunes contre la violence policière, appelé #Endsars. Le fondateur de Twitter, Jack Dorsey, a également partagé cette demande de dons de bitcoins pour soutenir les manifestations appelant au démantèlement d’une unité de police, la Special Anti-Theft Squad (SARS), accusée d’abus.

Vendredi après-midi, le hashtag #Crypto était le plus partagé sur Twitter nigérian. Plusieurs personnalités du mouvement #EndSars ont dénoncé sur les réseaux sociaux un nouveau coup porté par le gouvernement nigérian à la jeunesse du pays.

Nigeria : la Banque centrale interdit les comptes de cryptomonnaies
4.9 (98%) 32 votes